[Partie #1] Nos vacances à Hawaï – OAHU

Pour ces vacances d’hiver là (oui même si c’était en avril, il s’agissait bien de nos vacances d’hiver ^^) nous voulions une destination qui change, une destination qui nous dépayserait ! Et au soleil de préférence (de ce côté là se fut un gros fail…). On ne voulait pas d’une autre grande ville américaine (même si Hawaï appartient bien aux USA), on a déjà fait Boston, New York (2 fois), San Francisco, Miami et Chicago. On a vaguement pensé à l’Amérique du Sud ou l’Amérique Centrale, finalement, je rêvais d’aller à Hawaï. J’ai donc soumis l’idée au chéri, qui, sans grand enthousiasme a tout de même accepté. Je pense qu’il ne savait pas trop à quoi s’attendre, au final (attention spoiler alert !) il a été époustouflé !


Oahu est la 3ème plus grosse île de l’archipel d’Hawaï et la plus peuplée. C’est sur cette île que se trouve Honolulu, la capitale mais aussi le très célèbre port Pearl Harbor, connu pour son sort tragique durant la Seconde Guerre Mondiale.

Le trajet :

Hawaï ce n’est pas la porte à côté, et on n’est clairement pas habitués à faire ce genre de long trajet. Le maximum qu’on ait fait c’est genre 6/7h de vol. Là on devait enchaîner 2 x 6h de vol environ en très peu de temps. Enfin ça, c’était dans un monde idéal… Je vous rappelle qu’on voyage avec des compagnies Canadiennes/Américaines donc ça se passe rarement comme prévu… Alors que le premier avion pour rejoindre Los Angeles avec Air Canada est parti à l’heure (Alleluia !) et s’est relativement bien déroulé (malgré quelques turbulences), celui pour Honolulu avec United Airlines a été retardé de 3h (évidemment, sans aucune explication, cela va de soi). Donc, une escale qui devait durer seulement 2h s’est transformée en 5h. Et pour couronner le tout, notre avion n’avait pas d’écran… Les 6h de vol s’annonçaient donc extrêmement longues… Sincèrement, on a beau critiquer Air France, faut avouer que les compagnies aériennes Américaines/Canadiennes sont vraiment à chier. On a jamais eu un trajet sans un problème quelconque… Mais bon, rien de grave non plus, on est arrivés à destination et en un seul morceau (ça me parait important de le souligner !).
Finalement, nous avons donc atterri à Honolulu à 20h au lieu de 17h, claqués, on a rejoint notre hôtel (le Holiday Surf Hotel plutôt sympa et surtout bien placé ! Un petit peu cher, mais tout est cher à Hawaï) et avons commandé notre habituelle pizza d’arrivée via ubereats (quand ce n’est pas la pizza, on va chez Whole Foods Market) chez Papa John’s, qui était plutôt relativement bonne d’ailleurs !

Jour #1

Décalage horaire oblige (-6h par rapport à Montréal) le réveil s’est fait assez tôt (4h du matin pour ma part pas longtemps après pour le chéri) et je ne vois pas encore quel temps il fait (on a checké les prévisions météo pendant 3 semaines avant de partir et ça n’annonçait rien de bon…). Vers 6h, on se rend compte que c’est couvert mais rien de bien méchant, il ne semble pas pleuvoir pour le moment (on croise fort les doigts bien fort pour que ça se dégage ou qu’au moins, ça reste ainsi). Finalement, le ciel se dégage vers 7h (youpi !).

On décide de sortir prendre un petit déjeuner au Coffee Shop 831 (Belle surprise. Super découverte !) et de partir pour une petite randonnée pour se mettre en jambe !

On choisit le Koko Crater et ses 1048 marches ! Il s’agit de monter en marchant sur des rails, pas forcément en excellent état ! Après une ascension d’environ 45min, la vue est à couper le souffle, ça valait largement la souffrance ! Épuisés par le trajet de la veille, on décide de rentrer faire une petite sieste (mauvaise idée) avant de repartir. Finalement, je ne me suis jamais réveillée (enfin si, à 20h!).

Jour #2

Réveil de bonne heure encore une fois, on quitte l’hôtel à 4h45 (et on change d’hôtel, simplement parce qu’on avait réservé juste une nuit au départ dans celui-ci et qu’on a dû changer quand on a fait le reste des réservations, dommage, parce que le suivant, Le Pacific Marina Inn, n’était pas génial… On cherche encore la kitchenette qu’on était supposé avoir selon la description mais qui apparemment n’existe plus dans les chambres depuis 20 ans… ) pour aller voir le lever du soleil. Manque de bol, la brume + la pluie nous empêchent de voir quoi que ce soit depuis le spot qu’on avait repéré. On change donc d’idée (finalement, ça se trouve en être une quand même bonne) et on cherche plutôt une plage, on arrive à Kailua Beach.

Ensuite, comme ils annoncent de la pluie toute la journée, on décide de faire le tour de l’île en voiture, et de s’arrêter dès qu’on voit un truc qui nous plait.

Finalement, en fin de journée on se décide à faire Diamond Head Crater, mais il y a trop de monde, et zéro place sur le parking pour se garer. Pas grave, on reviendra demain !
Puis une sieste, qui s’éternise encore, a eu raison de nous…

Jour #3

Il ne fait pas hyper beau (comme 90-95% du temps passé à Hawaï) mais c’est parti pour Diamond Head Crater, on arrive assez tôt (8h30 sur place), il y a déjà pas mal de monde, mais ça ne fait rien, on circule facilement. C’est une petite « randonnée » assez facile, que se fait rapidement.

On décide d’aller à Hanauma Bay, on paye le parking (1$) mais finalement on ne descendra pas sur la plage, il commence à pleuvoir et l’accès sur la plage est payant, 7,5$/personne. On repart, il pleut par intermittence, on roule, on cherche des spots intéressants où prendre des photos, puis direction Pearl Harbor ! Malheureusement nous n’avions pas eu de billets (il faut les réserver au moins 3 mois à l’avance, sinon il y a possibilité de les prendre chaque matin pour le journée même en se pointant directement là bas ou en se connectant sur le site internet) mais on peut accéder gratuitement au site pour prendre quelques photos et acheter des souvenirs. Et même sans billet, sans pouvoir faire la visite, nous ne pouvions pas ne pas nous arrêter ici !

Fin de journée on va se promener sur Waikiki Beach, notre avion est dans quelques heures, on a encore du temps à tuer avec de décoller pour Big Island ! Et rejoindre notre Airbnb (notre préféré du voyage). Par contre, on n’avait pas pensé qu’on devrait se taper 2h15 de route après avoir atterri, ce qui nous à fait arriver aux alentours de 23h, fracassés et contents de pouvoir se coucher !

La suite concernant Big Island dans un prochain article 🙂

Vous êtes infirmiers Francais ? Vous voulez immigrer au Québec pour exercer ? Si vous ne le savez pas et si vous souhaitez obtenir de l’aide, de l’information et des conseils pour vous pouvez rejoindre le groupe d’entraide que j’ai créé sur Facebook ICI (il faut obligatoirement répondre aux TROIS questions posées pour être accepté).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *