Être enceinte au Québec – Mon 1e trimestre

Ceux qui ne me suivent pas sur les réseaux sociaux ne sont probablement pas au courant, mais avec mon chéri nous accueillerons une petite fille début 2020. Une première grossesse, qui vient compléter notre aventure Québécoise. 

J’ai mis du temps à écrire cet article. Je ne savais pas vraiment si j’avais envie d’en parler ou pas, et si c’était approprié d’aborder le sujet sur mon blog ou non. Puis, je me suis dit que ça fait aussi parti de notre aventure et que ca pourrait aider d’autres personnes expatriées qui ne sont pas au courant de la facon de procéder ici au Québec.

Ca m’a pris également du temps parce que je n’ai pas forcément été en phase avec ma grossesse (bien que désirée) et je ne trouvais pas la motivation d’écrire à ce sujet.

Aujourd’hui à 30 SA, je me sens plus à l’aise d’en parler et d’écrire à ce sujet, même si je ne fais pas partie de ces femmes qui adorent être enceinte, je ne déteste plus l’être. Je me sens davantage prête pour raconter cette aventure, ce voyage un peu particulier que nous débutons à 2 et que nous poursuivrons à 3. Et plus le temps passe, plus j’ai hâte de rencontrer cette petite chose que je sens bouger dans mon ventre (ca, c’est une chose assez incroyable que j’apprécie particulièrement).

Ce 1er trimestre n’a pas été une partie de plaisir, beaucoup de nausées (et vomissements) à partir de la 8ème SA. Énormément de fatigue également, avec un manque de motivation, une envie de ne rien faire du tout à part rester au lit. Un manque d’énergie total donc. Si j’avais pu, j’aurais passé mes journées au lit à alterner entre sieste et séries/films. Mais je devais continuer à travailler…

À l’heure actuelle (30 SA), les nausées sont toujours présentes, les vomissements occasionnels également (vous imaginez donc ma joie…). En revanche, je suis moins fatiguée et je dors nettement moins (même s’il m’arrive de faire une sieste de temps en temps sur mes jours de congé). D’autres symptômes ce sont néanmoins ajoutés, mais je vous en parlerai dans les articles du 2ème et du 3ème trimestre.

Malgré ces désagréments, et quand j’y pense en prenant le recul nécessaire, je nous considère comme chanceux. Tout s’est déroulé rapidement, quand d’autres, malheureusement, galérent à tomber enceinte. Et alors qu’une grossesse sur 5 se termine en fausse couche (source), (et j’en vois tellement dans ce cas là se présenter à l’urgence où je travaille…), j’ai eu la chance de passer la date fatidique des 12 semaines (non sans embuches quand même) et d’avoir une grossesse qui se déroule le plus normalement possible, avec un bébé, qui aux dernières nouvelles, se développe parfaitement bien. Mes bilans sanguins sont bons, je ne fais pas de diabète gestationnel, je ne dois pas rester alitée etc… Donc oui, je peux m’estimer chanceuse.

Dans cet article je  vais bien sûr parler de mon expérience personnelle, il y a d’autres façons de se faire suivre et d’accoucher (sage femme, maisons des naissances …)De plus, n’ayant jamais été enceinte en France, je ne sais donc pas à quel point les choses sont différentes (sauf certaines, comme le nombre d’échographies qui est plus important en France qu’ici au Québec).

Le suivi

  • A moins d’avoir un problème de santé connu ou des ATCD de grossesse compliquée, vous n’aurez pas de suivi avant la 10ème semaine minimalement, donc pas de prise de sang (sauf si vous voulez en faire une, libre à vous), pas d’écho pour confirmer la grossesse, seul le test urinaire compte.

  • Une fois qu’on est certaine d’être enceinte, on cherche un endroit qui voudra bien nous prendre pour un suivi. Je n’ai personnellement pas eu trop de mal à trouver. Je voulais être suivie au CHUM mais ils n’avaient pas de place et m’ont référé à la Clinique des Gynécologues Associés (qui est affiliée au CHUM). J’ai pu avoir un rendez-vous pour débuter le suivi à la 10ème SA et j’ai dû prendre rdv le même jour pour l’écho de la 12ème SA et celle de la 20ème SA. 

  • Lors du premier rdv on rencontre d’abord une infirmière, qui nous explique un peu comment va se dérouler le suivi de grossesse, les étapes etc… J’ai été pesée et on m’a pris ma tension artérielle. On a même pu écouter (et entendre !!) le coeur de bébé (ce qui n’est pas forcément évident à ce moment là de la grossesse). L’infirmière nous remet également GRATUITEMENT un livret plutôt complet sur la grossesse et l’enfant à naitre (que j’avais déjà ACHETÉ chez Archambault pour 21$ alors qu’on nous le donne gratuitement…). Je vous mets le lien du pdf pour celles qui seraient intéressées (ICI)

  • Ensuite on passe à la consultation avec le médecin qui va très vite si on n’a pas de question. Au final, il est juste là pour signer les ordonnances qui vont servir tout au long de la grossesse (pour les prises de sang, échographies, vaccin (Diphtérie – Coqueluche – Tétanos)…). Il y a aussi un projet de naissance vierge à compléter si on le désire.

  • Concernant les prises de sang, il y en a une en début de grossesse (si tout est normal, sinon on peut avoir a en faire d’autres) avec un bilan complet, mais rien concernant la toxoplasmose et ils n’en font pas le suivi au cours de la grossesse… Il y a celle pour la Trisomie 21 et enfin pour le test d’hyperglycémie provoquée.

Les symptômes

  • Manque de bol, je n’ai pas échappé aux nausées et vomissements. Aujourd’hui à 30 SA, les nausées sont toujours là et je vomis encore occasionnellement.

  • La fatigue intense. Dormir 12 à 13h/jour n’était vraiment pas dans mes habitudes (je dormais habituellement 7h/nuit en moyenne), et pourtant, si j’avais pu dormir encore plus je l’aurai fait… 

  • Sécheresse +++ au niveau des lèvres, qui ont été gercées depuis le début, la peau très sèche également au niveau du reste du corps et du visage (alors que j’ai une peau mixte/grasse en temps normal). En revanche pas de poussée d’acné !

  • Les sautes d’humeur ont quant à elles été bien contrôlées et très rares au 1er trimestre, mis à part un passage à vide et une grosse crise de larmes (mais c’était lié au travail). Au contraire, j’étais plutôt mielleuse avec le chéri (qui n’est pas du tout habitué !)

  • Avec la fatigue allait le manque de motivation total, manque d’énergie, envie de rien. J’ai même arrêté de lire alors que je dévorais environ 10 livres par mois… Et aujourd’hui, je n’ai toujours pas réussi à m’y replonger pleinement. 

  • Des douleurs abdo au début, sous forme de crampes ou d’étirement mais rien d’insurmontable ni d’anormal, ca ressemblait à des douleurs de règles.

Au travail 

Étant infirmière à l’urgence, la règle (selon les recommandations de la CNESST) au début de ma grossesse était qu’on ne pouvait plus du tout être aux patients et donc on nous mettait sur des projets dans des bureaux (ou réaffectée sur d’autres départements, ce qui a été mon cas durant 1 mois…). Aujourd’hui, on peut de nouveau être aux patients (selon certains critères, je ne dois pas être au contact de certains patients à risque).
De plus, à la 22ème SA on nous fait réduire notre temps de travail pour ne travailler plus que 2j/semaine.

A faire au premier trimestre

  • Prendre rdv pour un suivi de grossesse

  • Faire remplir le document de la CNESST pour un éventuel retrait préventif ou réaffectation si son travail le nécessite 

  • Prendre les rdv pour les 2 échos à venir (12 SA (clarté nucale + datation) et 20 SA (morphologique + sexe))

  • Prises de sang (bilan complet + T21), analyses d’urine

  • Inscriptions dans le plus de crèches possible (sur le site Place 0-5)

  • Commencer à réfléchir aux prénoms (pas compliqué pour nous, on a été d’accord dès le début)

  • Achats de livres de grossesse (si vous en éprouvez le besoin, personnellement j’en ai acheté 1 que je n’ai quasiment pas ouvert…)

  • Inscriptions aux cours prénataux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *